2012

Malgré la crise bancaire et économique que nous vivons et sans augmenter les taxes additionnelles, la situation financière de la commune est stable avec un boni ordinaire pour le budget 2012 de plus de 5 millions d’euros, un résultat comptable pour l’année 2011 de plus de 3 millions et un endettement qui est passé de 32 à 22 millions d’euros en 6 années de législature.

Dossier ouvert depuis les années ’60, la Grande Bruyère, site d’une grande richesse naturelle d’une superficie d’environ 7 hectares, a définitivement été sauvée d’une promotion immobilière dont la dernière en date incluait, entre autres, 7 immeubles à appartement.

C’est un fait! La population de Rixensart est restée stable en 6 ans de législature passant de 21.355 habitants en 2006 à 21.873 habitants en 2012 (soit une augmentation de seulement 2.5%).

Autre grand dossier ouvert depuis plus de 30 ans, le plan d’aménagement du site des anciennes papeteries de Genval, plus raisonnable en termes de nombre de logements, a été finalisé avec succès et le chantier – incluant la dépollution complète du site – a démarré et est sous contrôle.

A l’heure où la mobilité devient un élément critique en Brabant Wallon et pour les navetteurs, la construction d’un RER devenait un impératif afin d’éviter la congestion de nos villages. La présente législature a été plus que proactive, multipliant les réunions de concertation, n’hésitant pas à mettre le poing sur la table si nécessaire, afin de réduire au minimum les nuisances consécutives aux travaux du RER. Les plans communaux d’aménagement (PCA) autour des deux gares ont aussi été établis dans le but de maintenir la cadre de vie des habitants et le caractère villageois de Rixensart.

La convivialité de nos villages étant le reflet du mieux-vivre ensemble, Genval manquait d’un vrai marché. Lacune à présent comblée par la création du marché de la place de Genval, tous les vendredis de 15.00 à 20.00.

50% du parc de logements publics à coût modéré a été rénové durant ces six années, dont un bâtiment de trois logements en cours de réhabilitation totale en bâtiment basse énergie. Création de : 14 logements sociaux, 2 logements de transit et d’insertion à la ferme de Froimont, 14 logements pour personnes handicapées mentales faibles à modérés.

47 nouvelles places d’accueil ont été créées, soit une augmentation de presque 30% en 6 ans.
Une demande de subsides a été introduite à la province pour la création de 103 places supplémentaires (CPAS, ASBL et privés compris).

500.000€ par an ont été libérés en fonds propres pour la rénovation et l’entretien de nos voiries. Les quartiers Montalembert, av. du Lac et Joséphine Charlotte ont été, ou sont en train d’être rénovés et égouttés (± 60% subsidiés), de même que la rue Jean-Baptiste Stouffs. L’égouttage complet de la commune doit rester une priorité.

La dotation de la zone de police de la Mazerine (Rixensart, Lasne, La Hulpe) a été augmentée de 23%, le cadre de ses effectifs s’est renforcé et ses services centraux se sont installés dans le bâtiment entièrement rénové de la route d’Ohain. Un agent chargé de constater et de sanctionner les incivilités, allant du manque d’entretien des haies jusqu’aux déversages illégaux, a été recruté.

L’extension du Complexe sportif a été menée à bonne fin et le projet de la rénovation de la piste d’athlétisme est en bonne voie. La rénovation des installations électriques et de lutte contre la légionnelle est, quant à elle, achevée. Les travaux de rénovation du Centre Culturel ont été achevés, de même que les travaux de la villa «Beau-Site» classée, à Genval. De multiples activités culturelles unanimement appréciées (randonnées d’artistes, spectacles adultes et jeunes, les «battles», la fête du jeu…) ont été menées à bien, faisant de Rixensart un haut lieu de la culture en Brabant Wallon. Reconstruction de l’école de Rosières sur fonds propre.

Création de la nouvelle crèche et du home du CPAS permettant d’accueillir nos seniors (90 chambres individuelles (sanitaire + douche privée), ainsi que le futur centre de jour pouvant accueillir 15 personnes.